Comprendre et Réduire l’Impact Climatique: Tout sur le Bilan Carbone Scope 1, 2 et 3

par

Le bilan carbone est aujourd’hui au coeur des préoccupations environnementales des entreprises comme des institutions. Constituant un outil fondamental dans la compréhension et l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre, le bilan carbone se décompose en trois niveaux d’activité, connus sous les termes de scope 1, scope 2 et scope 3. Ces catégories permettent d’embrasser l’intégralité des émissions directes et indirectes liées à l’activité d’une organisation. Le scope 1 concerne toutes les émissions directes générées par les sources contrôlées par l’entreprise, telles que la combustion de carburant dans ses processus industriels ou sa flotte de véhicules. Ensuite, le scope 2 couvre les émissions indirectes associées à la production de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur achetée et consommée par l’entreprise. Enfin, le scope 3, souvent le plus conséquent et le plus complexe à appréhender, inclut l’ensemble des autres émissions indirectes, qu’elles proviennent de la chaîne d’approvisionnement, du transport des produits, ou même de l’utilisation et de la fin de vie des biens et services produits. À travers cette introduction générale, nous entrerons dans le détail de chacun de ces scopes pour mieux comprendre les enjeux et les défis associés à leur mesure et à leur réduction.

Comprendre le Scope 1 : Émissions Directes

Les émissions directes, ou Scope 1, concernent toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui sont directement émises par les sources qui sont détenues ou contrôlées par une entreprise. Cela inclut, par exemple, les émissions des chaudières, des véhicules d’entreprise et de la fuite des gaz réfrigérants. Pour atténuer ces émissions, les entreprises peuvent investir dans des technologies plus propres, améliorer l’efficacité énergétique de leurs équipements ou passer à des sources d’énergie renouvelable.

Lire aussi  Qu'est-ce que le gaz de climatisation R134a et en quoi est-il important pour votre système de climatisation ?

    • Modernisation des infrastructures industrielles
    • Investissement dans les véhicules électriques
    • Adoption de pratiques d’exploitation durables

Le Scope 2 : Émissions Indirectes Liées à l’Énergie

Les émissions indirectes liées à l’énergie, ou Scope 2, se réfèrent à la génération indirecte de GES provenant de la production d’électricité, de chauffage et de refroidissement que l’entreprise achète et consomme. Le passage à des fournisseurs d’électricité verte, la négociation de tarifs préférentiels pour les énergies renouvelables ou l’installation de panneaux solaires peuvent considérablement réduire ces émissions.

    • Choix de fournisseurs d’énergie renouvelable
    • Optimisation de l’utilisation de l’énergie dans les bâtiments
    • Auto-consommation avec installation photovoltaïque

Étendre l’Analyse Aux Scope 3 : Émissions Indirectes Autres

Les émissions indirectes autres, connues sous le nom de Scope 3, englobent toutes les autres émissions qui ne sont pas produites par l’entreprise elle-même mais liées à ses activités, de l’extraction des matières premières à la fin de vie du produit. Les organisations doivent travailler avec leurs fournisseurs, partenaires et clients pour réduire ces émissions en privilégiant les achats responsables, en optimisant les chaînes logistiques et en concevant des produits plus durables.

    • Engagement pour des achats responsables auprès des fournisseurs
    • Amélioration de l’efficacité logistique
    • Innovation dans la conception des produits pour réduire l’empreinte carbone
Scope Origine des émissions Exemples d’actions de réduction
Scope 1 Émissions directes de l’entreprise – Modernisation des équipements
– Passage à des véhicules moins polluants
Scope 2 Émissions indirectes liées à l’énergie – Achat d’énergies renouvelables
– Amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments
Scope 3 Émissions indirectes autres – Achats de biens et services éco-responsables
– Optimisation de la chaîne logistique

Qu’est-ce que le bilan carbone des scopes 1, 2 et 3 et quelle est la différence entre eux ?

Le bilan carbone des scopes 1, 2 et 3 mesure les émissions de gaz à effet de serre d’une organisation à différents niveaux:

    • Scope 1: Correspond aux émissions directes de l’organisation, liées à ses propres sources, comme la combustion de carburants dans ses véhicules ou ses installations.
    • Scope 2: Inclut les émissions indirectes associées à la production de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur que l’organisation achète et consomme.
    • Scope 3: Englobe toutes les autres émissions indirectes non incluses dans le scope 2, telles que celles liées à la chaîne d’approvisionnement, les déplacements professionnels, les déchets, l’usage des produits vendus et d’autres activités en aval et amont.
Lire aussi  L'histoire des choses : résumé du documentaire

La principale différence réside dans le degré de contrôle et l’implication de l’organisation sur ces émissions : directes pour le scope 1, indirectes mais liées à l’énergie pour le scope 2, et autres indirectes ayant souvent lieu en dehors de l’entreprise pour le scope 3. La comptabilisation complète des trois scopes est cruciale pour une stratégie climatique efficace et complète.

Comment une entreprise peut-elle mesurer ses émissions de gaz à effet de serre pour chacun de ces scopes ?

Une entreprise peut mesurer ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en suivant la méthode du Protocole GES. Pour chaque scope :

    • Scope 1 : Emissions directes de l’entreprise. Mesurez à travers les combustibles brûlés, les véhicules de société, et les procédés industriels.
    • Scope 2 : Emissions indirectes liées à l’électricité consommée. Utilisez les données de consommation et les facteurs d’émissions du fournisseur d’énergie.
    • Scope 3 : Autres émissions indirectes. Analysez l’ensemble de la chaîne de valeur, incluant le transport, les déchets, et les voyages d’affaires, en utilisant des approches comme les analyses de cycle de vie ou les outils sectoriels spécifiques.

L’entreprise peut s’appuyer sur des logiciels spécialisés et/ou consulter des experts en empreinte carbone pour réaliser ces calculs.

Quelles actions concrètes peuvent être mises en place pour réduire les émissions dans le scope 3, souvent considéré comme le plus difficile à gérer ?

Pour réduire les émissions du scope 3, qui inclut toutes les émissions indirectes autres que celles liées à l’énergie, des actions concrètes peuvent être mises en œuvre:

1. Encourager les fournisseurs et partenaires à adopter des pratiques durables via des critères de sélection écoresponsables.
2. Optimiser la chaîne logistique en choisissant des modes de transport moins polluants et en minimisant les distances parcourues.
3. Réduire les déchets et améliorer le recyclage en fin de vie des produits.
4. Sensibiliser les consommateurs à l’achat de produits plus durables et à la réduction de la consommation.
5. Offrir des options de télétravail pour diminuer les émissions liées aux déplacements des employés.

Articles similaires

Rate this post

You may also like

Leave a Comment

logo_solidaires_du_monde

Solidaires du monde, le meilleur site pour découvrir des astuces et rester informé de l’actualité sur l’écologie.

Copyright © Solidairesdumonde.org Tous droits réservés. Mentions légales    Politique de confidentialité